• Vira HENG

À la recherche du dirigeant idéal...

" L'art de diriger consiste à savoir abandonner la baguette pour ne pas gêner l'orchestre." Herbert von Karajan

Lorsque l’on évoque le dirigeant idéal, les premiers mots qui viennent à l’esprit pour le qualifier pourraient être charismatique, légitime, exemplaire, brillant, visionnaire, déterminé, bienveillant ? Mais cela reste difficile d'être exhaustif sur la question... Alors concrètement, comment ces qualités du dirigeant idéal peuvent-elles se manifester dans le quotidien d’une entreprise ?

Force est de constater que beaucoup de choses tournent autour de la personnalité-même du dirigeant : l’état d’esprit qu’il/elle véhicule au quotidien, le soin qu’il/elle apporte réellement à se sentir impliqué dans ce qui se joue et à prendre des décisions justes. Un dirigeant que l’on va avoir envie de suivre est celui qui va savoir s’adapter et qui ne va pas hésiter à rester dans le même bateau que ses salariés, même s'il commence à prendre l'eau, celui/celle qui va leur laisser une grande autonomie en leur faisant une confiance absolue et qui va réussir à donner véritablement une âme à son entreprise. C’est aussi le leader qui réussira à transmettre aux personnes avec qui il/elle travaille cette volonté de s’impliquer dans l’entreprise qui devient dès lors une aventure humaine, le projet commun de toute une équipe et non plus seulement une simple entité impropre, en leur apprenant à se serrer les coudes en toutes circonstances et à voir les choses positivement. C’est la personne qui sera en mesure de montrer sa reconnaissance à travers un post-it disant un simple « Bravo ! » qui n’était pas attendu, sur une réalisation - même petite -, et de célébrer les réussites en instaurant des moments de partage conviviaux. Il/elle sera capable de voir le potentiel en chaque membre de son équipe, en acceptant avec bienveillance les faiblesses de chacun, car quoi qu’on en dise, personne n’est parfait…

Le dirigeant idéal, est finalement celui/celle qui se souciera du bien-être de ses salariés et qui fera du bonheur au travail une philosophie.


Personnellement, j’ai eu la chance de démarrer ma carrière en intégrant une petite maison d’édition d’une quarantaine de personnes où le bonheur au travail avait une résonance profonde et sincère. Pourquoi ? Tout simplement parce que celui qui avait fondé et dirigé cette structure était un homme profondément humain, humaniste, bienveillant, sincèrement attaché à ses salariés et qu’il savait les impliquer comme un seul homme. C’était un être passionné qui savait choisir des personnes qui l’étaient tout autant, un homme de convictions, une belle âme, un éditeur de génie, un visionnaire qui savait faire confiance aux personnes avec qui il travaillait. Hugues, merci pour ce beau cadeau que vous nous avez offert, ce message d’espoir que vous avez laissé à tous ceux qui ont eu la chance de croiser votre route dans leur vie professionnelle. La fidélité que toutes ces personnes vous ont témoigné lorsque vous nous avez quittés l’an dernier, le jour de la fête du travail, plus de 15 ans après l’aventure Mango, et celle d’Hugo et cie ensuite, a dit beaucoup sur l’homme inspirant que vous étiez et que vous continuerez d’être pour beaucoup d’entre nous.


Chacun a son rôle à jouer dans cette concrétisation du bonheur au travail, les dirigeants en tout premier lieu… Par quels moyens ? En insufflant plus d’humanité, en co-construisant des objectifs et une stratégie commune, en jouant collectif, en choisissant de communiquer encore et toujours, en misant sur la transparence pour impliquer les équipes, en gagnant leur confiance, en leur apprenant à regarder tous dans la même direction et en étant en phase avec leurs valeurs profondes… Et c'est précisément là que faire appel à un coach peut devenir une solution intéressante pour mettre en cohérence les valeurs du dirigeant avec la gestion de son entreprise et de ses collaborateurs. Il/elle pourra ainsi exprimer plus clairement ses convictions et sa part d'humanité auprès d'eux, afin de générer du sens et favoriser encore davantage l'implication de chacun. Et si le bonheur au travail cessait d'être une utopie et que le grand changement était plus proche que vous ne le pensiez ?


À Hugues de Saint Vincent, dirigeant inspirant et être exceptionnel, qui nous a prouvé qu'être heureux au travail était possible, si l’on s’y employait avec « force et courage »…

125 vues