• Vira HENG

Bas les masques : soyons authentiques !

" Il faut laisser vivre l'enfant qui dort, court et joue dans notre coeur. Il est le lien le plus authentique avec l'essentiel de la vie que nous oublions trop souvent. " Michel Bouthot

Si l’authenticité est partout encensée : le leitmotiv « être soi-même » est devenu un incontournable, mais s’apparente souvent plus à un miroir aux alouettes qu'à une réalité vécue. Certains s'y attèlent, mais d’autres évitent soigneusement d'emprunter ce chemin, tant ils redoutent de se révéler au grand jour. Cela peut se comprendre : faire preuve de sincérité, être dans la vérité à chaque instant n’est pas chose aisée si on ne pratique pas l'adage régulièrement...


Il est parfois plus simple de porter un masque pour se faire accepter des autres, pour se protéger, pour ne pas avoir à montrer sa vulnérabilité, et se conformer ainsi à l'image associée au statut social dans lequel on se trouve parfois engoncé. Difficile de ne pas tomber dans le piège de répondre aux attentes que les autres semblent avoir placées en nous... L'impression que l'on sera apprécié ou aimé en renvoyant l’image de ce personnage qu’ils semblent vouloir voir, règne en maître, au détriment de qui l'on est réellement. Se montrer sous son vrai visage s'avère compliqué quand prime la crainte de déplaire, de déranger, d’être rejeté ou d'être fragilisé. Et se cacher derrière ce masque donne l’impression d’être en sécurité, car en ne se dévoilant pas, la possibilité d'un rejet s'éloigne. C'est l'une des raisons pour lesquelles se débarrasser du masque peut paraître inconcevable : ce masque devient une seconde peau et il nous fait oublier qui l’on est sans cet artifice.

Pourtant réussir à être dans l’authenticité, à se livrer complètement, entièrement, amène une force incroyable. Cette façon de voir la vie donne une vérité aux propos, une intensité aux relations, une proximité plus grande avec les autres. Elle offre une chance d'établir une communication d'âme à âme sans qu’il soit nécessaire d’y apposer de filtre superflu. Apparaît alors un espace pour libérer sa parole et se libérer tout court...

Ressentie pleinement, cette authenticité affranchit, puisqu’il n’y a plus de rôle de composition à jouer, elle permet de se reposer simplement sur soi et d’être dans la pleine acceptation de ses forces, de ses fragilités, de ses faiblesses et de ce que l’on est au plus profond de soi.


Même si être dans la sincérité absolue peut aussi faire naître des souffrances, des blessures, qui, lorsqu’elles éclosent, amènent des émotions très fortes, belles souvent, mais éprouvantes aussi, lorsqu'elles nous remettent face à nos fragilités. Ces émotions, - y compris celles qui déstabilisent -, touchent, transportent et nous ancrent dans l’ici et maintenant. Être authentique implique d'affronter ses blessures émotionnelles, seul chemin possible pour se reconnecter pleinement avec soi, et se sentir en phase avec sa vie et avec l’univers. Avoir une relation authentique avec les autres amène la sensation d’être pleinement dans la vie, et de ne pas passer à côté de ce qui est en train de s'accomplir dans ce présent qui nous file trop souvent entre les doigts.

Il ne reste donc plus qu’à avoir le courage d’être soi, d’oser révéler qui on est, authentiquement, profondément...

Être authentique, c’est aussi retrouver son âme d’enfant et laisser la place à cet enfant de s’accrocher à ses rêves, de caresser ses idéaux, de ne pas renoncer à aller vers ce qui le guide, ce qui le porte, ce qui l’entraîne vers un futur meilleur et plein d’espoir.

Faire fi de ses peurs et mettre son âme à nu permettra de s’enrichir immensément, de gagner en confiance, de se libérer, et de devenir plus fort pour affronter la vie.

Mais commencer à se dévoiler ainsi implique de se reposer sur des personnes de confiance, avec qui être soi-même, de manière absolue. Un ami, une âme soeur, un frère, un parent, un coach, un psychologue..., pourront nous accueillir sans jugement, avec ce regard bienveillant, empathique, rempli de tendresse parfois, qui va nous aider à révéler cette facette de nous, enfouie, mystérieuse et prometteuse. Les conditions seront réunies pour laisser tomber le masque et affirmer notre différence, notre unicité, et faire ressortir toute notre beauté intérieure. Nous aurons alors la chance de percevoir que derrière chaque "vilain petit canard", se cache un cygne majestueux qui ne demande qu’à se révéler, en toute authenticité...

0 vue