• Vira HENG

Au cœur de la métamorphose : notre humanité

Dernière mise à jour : 13 oct.


« C'est la métamorphose. Un matin on se lève et on comprend que dans le silence et la discrétion - on est devenu quelqu'un d'autre. » Virginie Despentes


Il est des moments de vie qui marquent à tout jamais, qui nous laissent un goût d’éternité, que l’on ne souhaite jamais oublier. Ils ouvrent une porte, comme un accès direct au cœur, qui nous aide à nous transformer en ce que nous souhaitons réellement devenir. J’ai eu la chance d’assister à une telle métamorphose, en accompagnant pendant deux semaines un groupe de femmes issues de quartiers populaires grâce à l’association Banlieues Santé et à la Maison Lenôtre. Au démarrage, l'histoire de 11 femmes... Le premier jour, onze femmes qui ne se connaissaient pas ou peu se sont retrouvées réunies autour d'une grande table de salle de réunion de la grande Maison Lenôtre. Il y avait cette appréhension de l'inconnu, certaines ont à peine dormi la nuit précédente. Elles ont eu besoin de jauger, d’observer leur environnement, d’apprendre à connaître les autres membres du groupe, avant de pouvoir s’ouvrir et de faire confiance.

Ces femmes sont arrivées avec leurs différences culturelles, religieuses, familiales... Elles avaient pour bagage leur histoire : des histoires de femmes battantes, de mères, avec leurs douleurs, leurs peurs, leurs expériences de vie, leurs espoirs, leurs rêves. Petit à petit, ces histoires, elles les ont partagées à ce groupe devenu, au fil du temps, un cocon rassurant où déposer les armes.

Du rêve individuel à la réalité d'un rêve commun Elles se sont aventurées sur un chemin qui les a conduites à voir au-delà de leurs différences, qui les a amenées à considérer ce qu’elles avaient en commun, ce qui les reliait dans cette aventure. Elles avaient le même projet, celui de réussir à devenir aide-pâtissières chez Lenôtre, rêve qui paraissait inaccessible pour nombre d'entre elles. Elles ont d'abord pensé chacune à leur destin individuel et elles ont fini par l'envisager pour le groupe entier comme un destin commun qu'il leur fallait accomplir ensemble. Au fil des jours, elles se sont senties unies dans ce projet, et elles avaient envie de réussir sans laisser personne de côté. Elle ne partaient pas du même point, certaines peinaient à lire et à écrire, alors que d’autres avaient un niveau d'études plus élevé.

Dans cette aventure, elles ont fait front pour se donner les moyens de réaliser leur rêve et de réussir toutes ensemble. Elles s’étaient parfois oubliées, au profit de leur famille, de leur culture, elles choisissaient aujourd’hui de prendre leur destin en main afin de construire leur avenir professionnel. Elles étaient nombreuses à être passionnées par la pâtisserie, certaines rêvaient de rendre fière leur famille, d’abandonner un travail alimentaire difficile pour faire quelque chose qui leur plairait, et même de participer un jour à des émissions télévisées comme Top Chef ou Le Meilleur Pâtissier.

Au dernier jour, onze femmes qui n'étaient plus tout à fait les mêmes... Quelque chose chez ces femmes a changé. Elles ont le regard fier, un sourire illumine leur visage. Elles se sentent désormais libres de s'exprimer devant le groupe et devant le monde. Nombre de leurs peurs se sont envolées, elles ont davantage confiance en l'avenir, elles se disent désormais que tout, ou presque, sera possible. Elles ne se sentent plus seules pour affronter les épreuves de la vie, elles pourront s'appuyer sur leurs consœurs pour retrouver l'élan, si nécessaire, et avancer sereinement sur leur chemin. Elles se sentent prêtes à aller à la rencontre de ce futur plein d'espoir qui les attend. Elles seront demain ces aide-pâtissières avec des rêves plein la tête, qui réussiront à accomplir le destin lumineux qui les attend. En chemin vers l'envol Quelle fierté pour moi d’avoir accompagné ces femmes magnifiques à se frayer ce passage pour assurer leur avenir professionnel !

Cela a été un ravissement de tous les instants de suivre le destin de ces femmes, de les accompagner dans leur prise d'envol, d'assister à leur naissance, à leur renaissance, de les trouver fortes, battantes, magnifiques.

J’ai été profondément touchée de les voir s'épanouir, reprendre le pouvoir sur leur vie, prendre confiance en leur potentiel. Elles ont pris conscience qu’elles étaient des femmes extraordinaires. Chacune avait des dons qui ne demandaient qu’à être révélés : la capacité de calculer et de mémoriser instantanément n’importe quelle série de chiffres, l’intelligence du cœur, le don de la pâtisserie, le talent de se soucier du bien-être du groupe, l’aptitude à fédérer, la capacité de s’exprimer avec aisance, de chanter, d'improviser…

La force du groupe

Assister à ce spectacle de voir naître chez chacune cette envie de prendre ce train qui passe, les voir s’accrocher pour y rester et pour changer quelque chose à leur vie de manière profonde et durable, a été pour moi une profonde source de satisfaction.

Ensemble, elles ont ri, pleuré, partagé des moments d'exception et elles m’ont fait rentrer dans leur danse. Elles ont appris à se connaître, à se considérer comme "une famille" de cœur, "comme des sœurs", ce sont leurs mots. Au fil des jours sont nés une cohésion de groupe et un système de solidarité qui a entretenu la motivation de chacune. Leur code de conduite tacite aurait pu être qu'aucune ne resterait jamais à la traîne. Chacune avait son rôle à jouer, en faisant bénéficier les autres de ses talents particuliers. La puissance du "regard Pygmalion"

Pendant ces deux semaines, elles se sont perçues à travers les regards du groupe et du mien. Par ce regard doux et sincère porté sur elles et par l'accueil inconditionnel qu'elles ont reçus, elles sont parvenues à ouvrir leur cœur, à prendre des risques, à s'aventurer avec courage sur un chemin qu'elles ne connaissaient pas. Elles ont trouvé la force de se confronter à leurs peurs, à leurs réserves et elles ont gagné en assurance. Elles sont allées à la rencontre les unes des autres, pleinement, sans retenue. Elles ont partagé leur culture, leurs idées sur le monde, elles ont choisi de s'accepter les unes les autres dans toute leur diversité et leurs différences. Au contact les unes des autres, nous nous sommes enrichies, de nos différences, de nos points communs, de nos histoires de femmes et d'êtres humains. Nous reconnecter à notre humanité

Cette expérience a réveillé notre humanité dans sa profondeur. Nous avons pu nous voir réellement et nous accepter avec une bienveillance mutuelle et sincère. Chacune a pu trouver sa juste place et se sentir pleinement intégrée dans ce groupe. En retrouvant cette position de femme et d’être humain, elles se sont reconnectées à l’essentiel en redonnant de la valeur à chaque personne et en permettant cette profonde transformation intérieure, clé de leur réussite à venir. ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- À la fourmi, au lion, au dromadaire, au chien, au singe, aux abeilles, au canard, à l'aigle, au chat, au poisson combattant, je vous dis un immense merci pour cette magnifique expérience! Vous avez été exceptionnelles et vous pouvez être fières de tous les obstacles que vous avez déjà traversés. Le début de votre nouvelle vie a déjà commencé. Vous m’avez dit que vous n’oublierez jamais cette expérience vécue ensemble, je peux vous assurer que moi non plus. Je me sens reconnaissante d'avoir pu vivre ce bout de chemin avec vous et je me souviendrai toujours de chacune d’entre vous avec admiration et fierté. Ce chemin que vous avez déjà parcouru sous mes yeux n'est que le début de cette très belle aventure au sein de la Maison Lenôtre qui commence... Très belle route à vous, soyez heureuses !

93 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout